AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Feuille de personnage du voleur de lingerie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Midori
Chef d'Asward
Chef d'Asward
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1503
Age : 36
Date d'inscription : 22/11/2007

Feuille de personnage
PV:
169/230  (169/230)
PM:
115/220  (115/220)
EXP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Feuille de personnage du voleur de lingerie   Dim 9 Déc - 13:18

Voici un exemple de feuille remplie. Les photos sont uniquement là pour illustrer et ne sont pas obligatoires.


ORPHAN


Nom: Voleur de lingerie
Taille: 30cm/4m (estimation)
Poids: 5kg/150kg (idem)
Description:

Le voleur de lingerie est un ORPHAN qui, comme son nom l'indique, dérobe la lingerie féminine pour le plus grand malheur des étudiantes de Fuuka. Il fait ca parce qu'il aime ca mais aussi et surtout parce qu'il se nourrit de sous vêtements féminins. Contrairement aux autres ORPHANS il n'attaque pas chaque humain qui croise sa route, en fait il ne combat que si il est menacé. On pourrait comparer le voleur de lingerie à un pervers en perpetuelle quête de dessous toujours plus affriolants

Je pense que l'on peut affirmer sans se tromper que l'HiME qui a, involontairement, donné naissance à cet ORPHAN en utilisant ses pouvoirs pour la première fois n'est autre que Natsuki. En effet ces deux là ont comme point commun le fait de collectionner la lingerie féminine (mais pour des raisons très différentes). De plus le voleur de lingerie semble vraiment ravi lorsque les sous vêtements qu'il dérobe appartiennent à Natsuki

Forme Basique

Description:

Sous cette forme l'ORPHAN à une peau vert pale, des petites cornes, des cheveux chatains (plutot rare pour un ORPHAN!), des yeux noirs avec un soupçon de vert émeraude, une petite queue bien utile pour lui permettre de récolter la lingerie, deux dents qui ressortent sur les bords de sa bouche car elles sont plus longues que les autres, un visage rappelant celui des gobelins ou des kobolds et une langue pourvue d'une bouche et de dents (un peu comme dans Alien). C'est l'un des plus petit ORPHAN recensés jusque là et il se sert de sa petite taille à son avantage pour commettre ses vols de lingerie en toute discrétion

Lorsqu'un humain est dans les parages et qu'il l'a repéré l'ORPHAN se sert de son attaque bondissante qui consiste à bondir sur la tête de la cible (cette attaque est davantage destinée à assomer qu'a tuer). Si l'humain en question représente une menace pour lui, il passe aux choses sérieuses en attirant son ennemi vers ses autres parties de lui, en l'encerclant par surprise et en se regroupant au dessus de son adversaire puis l'écrasant sous le poids combiné de toutes ses formes.

Techniques: vol, attaque bondissante, écrasement groupé

Elément: aucun


Forme suprême


Description: Sous cette forme l'ORPHAN est bien plus imposant, il reste cependant plus petit que la plupart des ORPHANS sous leur forme suprême à tel point qu'on pourrait le confondre avec un ORPHAN ne pouvant ni se transformer, ni se diviser. Sa peau tire à présent sur le jaune, ses cheveux chatains ont disparus, ses cornes sont bien plus grandes et ressemblent maintenant à celles d'un taureau, ses yeux verts émeraudes sont devenus rouges avec de fentes rappelant ceux des chats, ses oreilles se sont considérablement allongées ainsi que sa queue, ses mains peuvent s'allonger et ses doigts se transformer en une espèce de tentacule, ses dents ressortent en plus grand nombre de sa machoire et sa langue, bien que n'étant plus pourvue d'une bouche et de dents, a atteint une taille impressionante. Autre chose le voleur de lingerie prend de l'embonpoint par rapport à sa forme basique ca le rend plus costaud mais ne lui facilite pas la tâche pour se déplacer

Quand le voleur de lingerie décide de revetir cette forme ca ne peut signifier qu'une seule chose : qu'il est décidé à en finir avec sa victime. Le plus souvent il tentera de la prendre par surprise en utilisant l'écrasement groupé histoire d'éviter à avoir à se bouger le fion sous sa forme surpême. Si son ennemi est une fille il s'empressera de transformer ses mains en tentacules afin de la saisir et de la plotter à loisir (j'vous l'avait dit que c'était un pervers notre ORPHAN). Une personne prise dans les tentacules ne peut plus rien faire et n'a pas d'autre choix que d'attendre la mort ou que quelqu'un vienne la sortir de ce mauvais pas pire encore et comme si ca ne suffisait pas L'ORPHAN peut en plus électrifier ses tentactules pour infliger davantage de dégats à sa proies. Cependant, si ses mains venaient à être coupées ou détruites il ne lui serait plus possible d'avoir recours à ces technique. Dans ce cas il ne lui resterait plus que l'éclair divin à sa disposition, cette attaque consiste à faire venir la foudre par le biais de ses cornes qui agissent comme un paratonnerre mais qui en aucun cas ne blesse l'ORPHAN

Techniques: saisie, tentacule électrique, éclair divin

Element: aucun


A VOUS DE JOUER


1) Histoire de votre personnage

Je tiens d'abord à préciser que j'ai inventé de toute pièces la partie "histoire" et fait de mon mieux pour la rendre crédible. J'ai été obligé de le faire car on a beaucoup moins d'informations sur les ORPHANS que sur les HiME

Sur ce je vous remercie de votre compréhension et vous souhaite une bonne lecture


L'ORPHAN fut assailli par des souvenirs qui n'étaient pas les siens. Tout ces souvenirs avaient cependant un rapport avec les mêmes personnes à savoir deux personnes semblant etre unies par un lien très fort. Les deux humaines en question cumulaient les ressemblances, elles avaient toutes les deux de beaux yeux verts émeraude et de longs cheveux bleus, la seule différence notable était que l'une était beaucoup plus petite que l'autre. Mais il ne faisait aucun doute que la petite fille ressemblerait comme d'eux gouttes d'eau à la grande personne dans le futur.

Les souvenirs que vit le monstre furent d'abord très positifs et cela l'agaca prodigieusement. Il vit, entre autre, la petite fille rendre visite à la grande personne en compagnie d'un quadrupède plus grand qu'elle et entiérement velu (un chien) mais ils ne tardèrent pas à virer au cauchemar pour le plus grand bonheur de la créature. De mystérieux hommes en noirs avaient fait irruption dans un endroit ou se trouvait la grande personne et bien que l'ORPHAN ne comprennait pas un traître mot du langage humain il sut avec certitude que les intentions des hommes en noir envers la grande personne et la petite fille n'étaient pas des plus amicales. Le prochain souvenir le lui confirma, il voyait à présent les deux humaines qui avaient les hommes en noir à leur trousses et tentaient désépérément de les semer, elles ne couraient pas mais étaient installées dans un drôle de machin rectangulaire, doté de rectangles plus petits (portes) sur les cotés, de trucs ronds (roues) par dessous et que la grande semblait controler avec un objet rond situé juste devant elle et qu'elle gardait toujours entre ses mains (le drôle de machin en question est bien évidemment une voiture mais gardez à l'esprit qu'un ORPHAN ignore tout du monde des humains). La petite fille avait très peur, elle s'adressa à la grande personne qui tourna la tête vers elle et lui répondit quelquechose mais une fois de plus le monstre ne comprenait pas ce qui se disait. Quand soudain survint le drame, le drole de machin se dirigea en plein dans le vide et commenca à tomber avec les deux humaines à son bord. Le souvenir laissa place à une intense lumière blanche et puis... plus rien la créature fut enfin libérée de ces souvenirs lui paraissant tellements bizarres à ses yeux

Maintenant qu'il était en pleine possession de ses moyens, le monstre commenca à prendre conscience de son environnement. Il était dans un endroit très petit ou était-ce lui qui était très grand ? Après un examen plus approfondi de son propre corps il opta pour la deuxième réponse. C'était ca le monde exterieur dont il avait tant entendu parler ? Ca n'avait vraiment rien de très passionnant. Le lieu en question était très monotone, quelquesoit l'endroit ou il posait son regard il ne voyait que cette vilaine couleur grise à l'exception d'une petite lucarne situé en haut à droite par lequel s'échappait une magnifique lumière bleue-noire (la nuit) constélée de petits points blancs par ci par là (les étoiles) ainsi que d'un gros rond blanc (la lune) accompagné d'un petit point rouge (l'étoile des HiME). Après avoir vu ca l'ORPHAN comprit qu'il était enférmé et sut tout de suite qu'il voulait sortir. Il ne voyait que deux solutions, se créer lui même une sortie avec la seule force de ses bras (mais il ne s'en sentait pas la force) ou sortir par la petite lucarne (mais il était beaucoup trop gros)
la créature voulait vraiment être plus petite pour pouvoir se faufiler hors de sa "prison" et comme en réponse à ses désirs il se passa soudain quelquechose

La bête voyait des pans de sa propre peau se détacher de son corps puis petit à petit tout son corps y passa, les morceaux qui tombaient faisaient penser à des crottes de nez immondes et immenses mais elles ne se tardèrent pas à se transformer en de petites créatures à l'air espiègle. l'ORPHAN se demanda ce qui lui était arrivé puis il comprit subitement qu'il était devenu chacune de ces créatures c'est ainsi qu'il sut qu'il avait le pouvoir de se diviser. A partir de la il lui suffisait de bondir pour atteindre la fenêtre et enfin sortir de là (l'endroit ou il se trouvait était en fait un entrepot abandonné) maintenant qu'il était dehors il constata que la lumière bleue-noire était beaucoup plus présente quand il regardait en l'air il commenca à explorer les lieux et se rendit compte qu'il étaient largement plus vastes qu'il ne se l'était imaginé, il ne savait pas pourquoi il était là, sur cette planéte, ni si il avait un but précis mais il s'en fichait

Un peu plus tard il tomba sur un panneau sur lequel était écrit quelquechose en langage humain mais, comme toujours, il ne comprenait pas de quoi il s'agissait, en plus de ne pas pouvoir parler l'ORPHAN n'avait aucune notion de lecture ou d'écriture (si il avait eu ces notions qui sont si nécéssaires au monde des humains il aurait su qu'il venait d'entrer dans la ville de Tsukimori) Il entreprit de visiter ce qui, à ses yeux, paraissaient une suite de vilains gros et hauts blocs carrés (batiments) séparés par ce sol gris pourvu de traits blancs (route) mais il ne fut pas idiot au point de débouler comme ca sans crier gare car il sut qu'il ne passerait pas inapercu. De plus il pouvait sentir la présences de nombreux humains dans les parages il en voyait même quelques uns en ce moment même et dès qu'il vit ces grands bipèdes arrogants il sut tout de suite qu'il les détestait, il n'aurait su dire pourquoi mais une haine farouche animait tout son être dès qu'il voyait un humain. Sa curiosité pour le monde exterieur était cependant plus forte que sa haine pour la race humaine, c'est pourquoi il n'attaqua pas pour le moment. Il savait aussi par instinct que, si les humains le verraient, rien de bon n'en ressortirait. Aussi le monstre sépara, autant que possible, les plusieurs parties de son corps pour moins attirer l'attention lors de son exploration de la "jungle humaine"

L'une des parties eut la malchance de se faire bien vite repérer par un humain heureusement les conséquences n'en furent pas trop graves. Un petit garçon tout content d'avoir trouvé l'ORPHAN éprouva autant de curiosité pour lui que la créature en éprouva pour le monde exterieur. Une humaine bien plus grande que le garçon apparut à son tour, la bête comprit alors que le même lien unissait ces deux humains que les deux filles qu'il avait vu dans ces curieux souvenirs (mais ne comprit pas pour autant la notion de famille)

"Ouah il est trop classe ! Dis maman je peux le ramener à la maison ? Steuplait dis oui !"

"Et puis quoi encore ! C'est surement un de ces nouveaux animaux de compagnie venu d'on ne sait ou ! Si ca se trouve il est porteur de pleins de maladies ! Allez viens on rentre à la maison"

Le petit garcon parut très décu mais n'osa pas aller à l'encontre de la grande dame. Comme vous vous en doutez l'ORPHAN ne capta rien du tout au dialogue qui suivit. Cependant il vit clairement tout le dégout et l'amertume que la grande dame éprouvait à son égard et cela le conforta davantage dans l'opinion plus que négative qu'il avait des humains

Une autre des parties du monstre eut encore moins de chance il se trouvait dans une ruelle sombre qu'il explorait sans rien demander à personne et soudain un humain passablement éméché déboula dans la rue, il tenait dans sa main gauche un objet en verre ou il y avait du liquide dedans et surmonté d'une ouverture circulaire et dans sa main droite un objet en bois allongé et au bout arrondi. Il cassa l'objet en verre contre un mur, brandit les objets dans ses mains et se prépara à attaquer (apparament l'alcool ne lui reussissait pas à celui la). Ce stupide bipède cherchait l'affrontement et bien qu'a cela ne tienne ! Le monstre esquiva très facilement les coups de son ennemi, en fait il n'attaqua que très tardivement car il adorait voir ce stupide humain se démener en tout sens en vain. Puis vint un moment ou ca ne l'amusait plus, il bondit alors avec force en direction de la tête de son adversaire et l'effet fut immédiat, l'humain lacha ses armes puis s'écroula à terre inconscient

A partir de la il lui fallut faire preuve de davantage de discrétion pour éviter d'autres rencontres impromptues avec les humains. Cela marcha un bon moment et il ne se passa rien de vraiment digne d'être raconté jusqu'au moment ou la créature se sentit faible sans en comprendre la raison, certaines parties avaient rebroussés chemin pour revenir à leur point de départ, d'autres bravaient encore courageusement le territoire humain malgré cette fatigue inattendue. L'une des parties atterit devant l'entrée d'un batiment, à l'intérieur, pleins d'humains étaient assis sur des objets pourvus de quatres pieds et d'un dossier (une chaise), devant eux il y avait un grand objet en bois disposant, lui aussi, de quatre pieds et d'une grande partie rectangulaire mise par dessus les pieds (une table) un grand voile blanc était mis par dessus (une nappe) et encore au dessus on disposait des objets ronds, creux et blancs (des assiettes) dans lesquels on mettait toute sorte de nourriture que les humains mangeait. Manger, c'était donc ca qu'il lui fallait faire pour se sentir mieux et bien soit. Le monstre utilisa son attaque bondissante pour casser l'une des vitres devant lui puis attérit sur un de ces grands objets en bois, il entrepit de dévorer la nourriture se trouvant si proche de lui, mais tout de suite après l'avoir fait il la trouva dégoutante et fort peu nutritive (les plats étaient en fait très bon, c'est juste qu'un ORPHAN à des gouts alimentaires bien différents de ceux d'un humain). Inutile de préciser que l'arrivée soudaine de la créature sur les lieux avait énormément troublé les humains qui se trouvaient là, ceux qui étaient le plus proche de lui criérent et s'enfuirent aussi vite que possible, un autre humain cependant était armé d'un objet en bois constitué d'un long manche et d'une partie rectangulaire en son sommet dotés de poils (un balai), brandit ce dernier en direction du monstre qui l'évita en effectuant un bond en direction de la facade en verre qu'il avait partiellement brisé


Dernière édition par le Mar 25 Déc - 21:03, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Midori
Chef d'Asward
Chef d'Asward
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1503
Age : 36
Date d'inscription : 22/11/2007

Feuille de personnage
PV:
169/230  (169/230)
PM:
115/220  (115/220)
EXP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: fiche de personnage du voleur de lingerie (suite)   Mar 11 Déc - 19:22

Misérable humain ! Comment avait t'il osé s'en prendre à lui avec cette arme aussi ridicule ? Les choses se seraient passés bien différement si la créature n'était pas aussi affaiblie par la faim. C'était en plus très frustrant de savoir qu'on avait faim mais d'ignorer quelle nourriture manger pour se remettre d'aplomb. Il ne restait à présent qu'une seule et unique créature qui déambulait dans ce lieu pullulant d'humains, les autres manquaient de force et de volonté pour pouvoir continuer et n'eurent même pas le courage de quitter ce lieu, ils se contentèrent de trouver un coin tranquille afin de s'y reposer. L'unique partie restante se sentie plus qu'abattue elle fouilla dans un objet circulaire, avec une sorte de toile noire à l'intérieur et sentant très mauvais (une poubelle), y trouva un peu de nourriture, la mangea, mais la trouva toute aussi dégoutante que celle de tout à l'heure. Le monstre croyait sa dernière heure venue mais à ce moment la se produisit l'impensable

Plantons d'abord le décor l'ORPHAN se trouvait devant un batiment aux dimensions bien plus modestes que celui ou il avait mis la pagaille (une maison), il vit deux humains (un homme et une femme) se diriger d'un pas préssé vers le batiment, ils entrèrent dedans par le biais d'un objet rectangulaire mis à la verticale (une porte) pourvu d'un objet rond que l'on pouvait tourner (la poignée de porte), préssentant que ce qui allait suivre était capital pour lui, il se hata de suivre les humains qui ne l'avaient même pas remarqué. Une fois à l'abri des regards indiscrets (regards humains en tout cas) les deux êtres humains firent soudain preuve d'une proximité hors du commun, ils s'embrassaient fougeusement et avaient tout les deux des mains plus que balladeuse sur le corps de l'autre (en fait il étaient en train de faire "ceci" et "cela") l'homme mit ses mains plus bas, il les passa sous la jupe de la femme puis la releva, laissant clairement voir sa culotte.

A ce moment la, le monstre eut un déclic et sut exactement quoi faire pour assurer sa survie. Il rassembla le peu de forces qui lui restait, bondit en direction de la culotte, puis la dévora purement et simplement, la bête mordait au passage dans la peau de l'humaine qui portait la culotte mais il s'en fichait éperdument. La fille était horrifiée, elle hurla de terreur puis s'évanouit, le garçon pris ses jambes à son cou sans demander son reste. Si les humains avaient eu la peur de leur vie, l'ORPHAN en revanche était la plus heureuse des créatures car il commencait enfin à être rassasié. Il se glissa sous les vêtements de l'humaine, toujours inconsciente, afin de manger son soutien gorge qu'il trouva tout aussi bon. A partir de ce moment la quelquechose avait changé en lui, il pouvait à présent sentir si sa nourriture de prédilection se trouvait à proximité et ce fut justement le cas. Il huma un délicieux fumet de sous vêtements dont l'odeur provenait du batiment dans lequel il se trouvait mais cependant plus en hauteur. En inspectant les lieux il tomba sur une série d'énormes marches menant plus haut (rappelez vous que l'ORPHAN est tout petit sous sa forme basique, les marches d'un escalier lui paraissent donc très grandes) au lieu de se fatiguer à les monter il franchissa l'obstacle à l'aide de quelques bonds bien placés. Il ne faisait aucun doute qu'il se rapprochait de son but car l'odeur de lingerie se fit plus forte

Il se laissa guider par son odorat et tomba dans une pièce ou il y avait un machin rectangulaire mis à l'horizontale et soutenu par quatre pieds sur lequel il y avait de longs voiles le couvrant par dessus (un lit) mais n'y pretait pas grande attention. Ce qui l'intéressait vraiment c'était un grand truc en bois plus large que haut, disposé contre un mur et ayant plusieurs ouvertures sur le devant (une armoire) car il savait que les dessous féminins se trouvaient dedans. Un humain aurait pu l'ouvrir aussi facilement qu'il aurait respiré mais pour le monstre ce n'était pas chose aisée. Sous sa vraie forme il était beaucoup trop grand pour entrer dans le batiment et une fois divisé il était bien trop petit pour pouvoir l'ouvrir à la manière des humains. Il effectua une attaque bondissante contre le meuble mais comprit à ses dépens que le bois était une matière bien plus solide que tout ce qu'il avait percuté jusque là. Il s'écroula lentement par terre, fut sonné un petit moment et constata qu'il n'avait même pas entamé le bois. Son moral fut en berne mais il n'était cependant pas décidé à abandonner, il demanda de l'aide à ses autres parties qui arrivèrent sur les lieux aussi vite que possible (il était très tard, les humains, pour la plupart, dormaient paisiblement sans se douter que des bestioles vertes parcouraient les rues de leur villes)

Une fois que tout le monde fut réuni, ils unirent leur attaques bondissantes pour infliger davantage de dégats a ce vilain "coffre fort boisé" contenant des trésors de lingerie. Les parties du monstre qui se lancèrent ainsi à l'assaut de leur ennemi fait de matière végétale eurent de sacrès maux de têtes mais finirent petit à petit par avoir le dessus. Au début ils avaient commis l'erreur d'attaquer au hasard mais comprirent bien vite qu'il fallait lancer leur assaut sur le même point afin de le fragiliser de plus en plus. C'est ainsi qu'au prix de sacrés efforts ils finirent par créer un trou béant dans le bois. Les créatures eurent alors l'une des plus merveilleuse des vision, une impressionante collection de sous vêtements (pouvant presque rivaliser avec celle de Natsuki) s'étendait sous leurs yeux. Les bestioles se bousculaient pour s'emparer des dessous feminins, certains se battirent même entre eux pour un soutien gorge ou une culotte mais ils cessèrent bien vite ces disputes inutiles car ils surent en mangeant que dès que l'un d'entre eux devorait un sous vêtement cela bénéficiait à tous car leur estomac étaient, en quelque sorte, connectés entre eux. Ils laissérent librement éclater leur joie, puis firent un festin de porte jarretelles, de gaines, de strings, de bas nylons, de nuisettes et de bien d'autres choses encore

Une fois repue, la créature commenca à échaffauder des plans lui permettant d'obtenir toujours plus de lingerie. Il n'eut pas le loisir de trop réflechir car un humain vint à sa rencontre, c'était un garçon aux cheveux blancs coiffés un peu en pétard, il avait des yeux rouges tirant sur le rose dans lequel on pouvait facilement deviner le coté sadique et manipulateur de sa personnalité, il tenait dans sa main droite un petit objet rectangulaire constitué essentiellement de machins blancs à l'intérieur (un livre), il s'adressa à l'ORPHAN:

"Ca y est je t'ai enfin trouvé. Et ben toi alors ! Tu auras mis une sacré pagaille dans le coin ! Tu as du voir une humaine dans tes souvenirs quand tu est venu au monde je me trompe ? Et bien je te conseille de ne jamais l'approcher si tu tiens à la vie. Tu est une créature intéressante j'éspère que tu ne périras pas trop vite"

Sur ce l'humain quitta la pièce, la créature se demandait quelle pouvait bien être la signification de ses paroles. Puis il se rendit soudain compte de l'évidence. Il venait de comprendre tout ce que cet humain venait de lui dire. Comment était-ce possible ? Le langage humain lui était inconnu pourtant ! Mais maintenant qu'il y pensait cet humain était bien différent de ceux qu'il avait croisé jusqu'alors. Le monstre redescendit puis tomba sur l'humaine de tout à l'heure qui venait de reprendre connaissance, elle cria de plus belle puis se plaqua contre le mur, ses yeux étaient aggrandis par la terreur que lui inspiraient les petites créatures vertes qui avaient déboulé chez elle. Il y préta à peine attention et n'envisagea même pas de la tuer car elle était loin de représenter une menace pour lui (rappellez vous que le premier meurtre de l'ORPHAN se raconte dans la partie Test rp. C'est pour cette seule et unique raison que j'ai laissé cette humaine vivante). La bête repartit en direction de son point de départ et se mit à nouveau à reflechir aux meilleurs moyens possibles pour se procurer de la lingerie. Il allait lentement mais surement semer la terreur auprès des humaines de Fuuka


2) Test rp

Ca faisait maintenant quelques jours que l'ORPHAN était sur cette planète et il avait fini par prendre ses marques, il volait à présent les dessous féminins avec une efficacité et une discrétion hors du commun. Cependant il constata qu'au fil du temps il lui était de plus en plus difficile de se procurer sa nourriture, plus aucun autre humain ne l'avait vu depuis lors mais il sembait qu'il n'étaient pas idiots au point de ne pas se rendre compte que de plus en plus de sous vêtments disparaissaient. Heureusement tout ce qu'ils avaient tenté jusque là pour le coincer avait lamentablement échoué car l'idée que le voleur de lingerie soit un monstre ne leur avait jamais traversé l'esprit. En résumé ils avaient plus ou moins conscience de sa présence mais ne pouvaient absolument rien contre le lui, ce qui le réjouissait énormément

L'autre jour, lors de ses pérégrinations dans ce qu'il appelait "la jungle humaine", il était tombé sur le plus merveilleux des batiments qui soit : une boutique de lingerie !

Il était vraiment comblé car il y avait là de quoi le nourrir pendant un bon bout de temps mais il ne pouvait pas tout prendre d'un coup car les humains le remarquerait pour sur. Aussi se contenta t'il de ne prendre qu'un ou deux sous vêtements par jour, pour ce qui était du reste nécessaire à ses besoins alimentaires il se servait à divers endroits. Il avait bien vite compris que si il concentrait trop de parties de son corps sur un même endroit, ou qu'il commettait la betise de se déplacer sous sa forme suprême en territoire humain il attirerait trop l'attention et aurait pleins de ces agacants bipèdes sur le dos et c'est justement ce qu'il voulait éviter à tout prix

Le monstre avait pris l'habitude de stocker toute sa nourriture dans le batiment ou il avait vu le jour, il avait en quelquesorte fait de cet endroit son quartier général, il s'y plaisait car il constata avec le temps que c'était un endroit non fréquenté par les humains, c'est ici qu'il passait le plus clair de son temps quand il n'était pas obligé de partir en quête de lingerie (de toute facon il n'avait pas vraiment le choix car c'était le seul coin tranquille qu'il connaissait se trouvant à proximité de la ville). La créature vivait ainsi paisiblement durant un moment puis un beau jour quelque chose se produisit

Ca semblait pourtant être une journée comme les autres qui s'annoncait productive mais il n'en fut rien. Il commencait à avoir faim mais estima que la lingerie qu'il avait stocké jusque la ne suffirait pas pour le sustenter, il partit donc pour un nouveau raid de sous vêtements dans la zone humaine. La créature se rendit au batiment rempli de bonne lingerie mais constata avec horreur qu'une vilaine grille grise se dressait devant l'entrée du batiment et qu'il n'y avait plus du tout de dessous féminins sur les lieux (le propriétaire du magasin ayant du mettre la clé sous la porte), il se consola comme il put en se rabattant sur les autres lieux de sa connaissance (des maisons pour la plupart) mais vit que, la aussi, on semblait avoir pris des mesures pour l'empecher de nuire. Les humaines avaient l'air d'en avoir plus qu'assez de se faire dépouiller jour après jour, alors elles mirent leur lingerie de valeur dans des endroits clos innaccesibles pour l'ORPHAN (dans une petite pièce qu'elles fermaient à clé par exemple), la créature aurait pu effectuer des attaques bondissantes pour se tailler un chemin par la force comme il l'avait fait la première nuit de son existence mais cela signifiait qu'il allait faire beaucoup de bruit et donc signaler sa présence aux humains se trouvant dans les environs.

Mais il y eut bien pire encore ! Lorsque la créature trouva enfin un endroit ou la lingerie était accessible il commit l'une des pires maladresses qui soit, il avait fait tomber, en remuant sa queue la ou il ne fallait pas, un petit objet rond aux bords relevés (un cendrier) contenant des cendres encore chaudes de sortes de minuscules machins blancs que certains humains aimaient mettre à leur bouche (des cigarettes), le tout tomba sur des grands bouts de tissus blancs (des rideaux) que les humains mettaient devant des petites ouvertures en verre, encadrées de bois (des fenêtres) et l'effet fut immediat, le feu se propagea alors à une vitesse impressionnante, L'ORPHAN risquait de rotir sur place mais plus grave encore, il se ferait remarquer à coup sur si il ne quittait pas les lieux dans les plus brefs délais. Cet incident facheux l'obligea à renoncer à sa collecte de sous vêtements pour aujourd'hui, pourquoi le destin s'acharnait t'il autant à lui jouer des tours ? Le monstre se dit qu'il pourrait toujours se consoler en mangeant la lingerie qu'il avait accumulée dans sa planque mais c'était sans compter le vilain coup du sort qui l'attendait

Sur le chemin du retour il constata (par le biais des quelques parties de son corps réstées dans son repaire) qu'une agitation inhabituelle animait les lieux. Sacrilège des humains avaient débarqué et empiétaient sur son territoire comment était ce possible ? Il y avait en fait un humain qui fut pris au piège par plusieurs de ses congénères tous habillés de vêtements noir que l'ORPHAN n'avait encore jamais vu (des policiers), des armes pendaient à leur ceinture, sur leur gauche un petit baton noir pourvu d'un petit manche sur le coté afin d'avoir une meilleure prise dessus (une matraque) et sur leur droite une arme comprenant une sorte de petit tube dont le bout se finissait par un trou minuscule et ou il y avait un tout petit espace juste suffisant pour y mettre un doigt (un pistolet) et qui se tenait par un manche légérement incliné (la crosse). La plupart des humains habillés de noir restèrent à bonne distance de l'humain qu'ils semblaient pourchasser et se contentaient de pointer leur arme de droite dans sa direction, d'autres sortèrent leur arme de gauche, allèrent à la rencontre du fuyard, le rouèrent de coups, puis finalement le firent se mettre à terre, les mains derrière le dos. Lorsqu'ils furent surs que leur proie était maitrisée ils lui mirent une paire de petits bracelets gris rattachés l'un l'autre avec une chaîne (des menottes) et l'emmenèrent avec eux.


Dernière édition par le Mar 25 Déc - 21:27, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Midori
Chef d'Asward
Chef d'Asward
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1503
Age : 36
Date d'inscription : 22/11/2007

Feuille de personnage
PV:
169/230  (169/230)
PM:
115/220  (115/220)
EXP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: feuille de personnage du voleur de lingerie (fin)   Ven 14 Déc - 17:50

Mais l'ORPHAN ne l'entendait pas de cette oreille, les humains lui avaient énormément compliqué la tache aujourdh'ui et maintenant ils osaient pénétrer impunément dans son antre c'en était trop pour lui ! Sa haine des humains qu'il avait contenu jusque la refit brusquement surface. Toutes les parties de son corps étaient à présent assez proches les unes des autres et il n'attenda pas un instant de plus pour attaquer ces infortunés bipèdes. Il reforma son corps d'origine et commenca à se concentrer, tout ceci prit un certain temps mais heureusement ca n'était pas un problème car seul l'humain aux mains liés l'avait vu, il avait écarquillé les yeux de terreur mais aucun de ses congénères ne comprit pourquoi il avait si peur. Ils se retournèrent mais c'était déjà trop tard, L'ORPHAN avait relaché une attaque foudroyante des plus dévastatrices sur un grand groupe d'hommes en noir, ils moururent éléctrocutés, leur cadavres étaient fortement noircis et répandaient dans l'air une affreuse odeur de brûlé. Les quelques hommes en noirs qui restaient sortirent leur arme de droite et lui tirèrent dessus mais la bête n'en fut pas afféctée le moins du monde, l'humain aux mains emprisonnées en profita pour s'enfuir, il avait presque réussi mais le monstre le faucha au passage d'un coup de queue bien placé et il s'écroula par terre inconscient, dans le même temps la créature avait transformé ses mains en tentacules dont il s'était servi pour saisir ses derniers opposants. Les pauvres petits êtres étaient à sa merci, il ressérra son emprise sur eux, la créature s'apercut au toucher que l'un des humains qu'il saissait était en fait une humaine, il avait tellement la haine tout à l'heure qu'il ne l'avait même pas remarqué (il faut dire aussi qu'elle était beaucoup moins féminine que les humaines qu'il avait croisé jusque la).

Ensuite il ressérra son emprise si fort que les humains hurlèrent de douleur et qu'on entendit leur os craquer à un moment, puis finirent par périr sous cette trop puissante étreinte, il épargna tout de même l'humaine pour le moment. Il profita de l'avoir en mains pour la palper sous toutes les coutures, après tout c'était la première fois qu'il avait l'occasion de toucher une humaine de facon aussi intime, il n'aurait peut être plus d'occasion de le faire alors il devait en profiter (attention j'ai pas dit non plus qu'il lui a fait "ceci" ou "cela"), celle ci en parut extremement choquée mais n'avait, bien évidemment, pas la force de s'y opposer. Après avoir satisfait sa curiosité sur l'anatomie humaine féminine il la tua de la même manière que ses compères avant elle. Le fuyard de tout à l'heure commencait à reprendre connaissance mais il n'eut pas le temps d'esquisser le moindre geste de fuite car l'ORPHAN l'écrasa sous l'une de ses immenses pattes

Le monstre se sentait beaucoup mieux après avoir trucidé autant d'humains, jusque là il s'était toujours cru obligé de s'éclipser en leur présence mais il avait du se cacher tellement souvent qu'il s'était senti insignifiant face à eux alors qu'en fait c'était l'inverse. C'était à ces mécréants d'humains d'avoir peur et de se sentir tout petits face à lui. Le combat avait davantage creusé l'appetit du monstre, il se divisa à nouveau, dévora la lingerie qui était tranquillement restée dans le batiment puis repartit immédiatement, avec la plupart des parties de son corps, en direction de la "jungle humaine". Désormais si un humain lui barrait la route ou l'avait repéré il n'hésiterais pas une seconde à le tuer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Feuille de personnage du voleur de lingerie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Feuille de personnage du voleur de lingerie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» feuille de personnage
» Fiche de personnage, les formulaires
» Modèle de Feuille de Personnage
» Feuille de personnage
» COPS réédité par ORIFLAM

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Mai HIME :: SECTION DES NOUVEAUX ARRIVANTS (HRP) :: Choix du personnage :: ORPHAN-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit